Accueil Galeries d'images Musée virtuel Facteurs de cornemuses La Fraternelle Nouveautés Résidents Forum Liens Contact







Musette Béchonnet de 15 pouces

Les bois sont en prunier, peints en noir afin d'imiter l'ébène, sauf les souches et le raccord d'insufflation qui sont effectivement en ébène. Bagues et viroles sont en os sauf aux extrémités où elles sont en ivoire. Le hautbois comportait une fente et avait été cerclé de fil de fer pour limiter l'extension de la fente. Le cerclage avait imprimé des empreintes dans le bois. Le verni a été érodé par le jeu des doigts sur le hautbois ce qui atteste l'utilisation régulière de l'instrument. Le hautbois a été restauré : collage de la fente et effacement des empreintes du cerclage puis réfection du verni (clichés avant et après restauration).

Le boîtier est décoré d'une gravure sur papier, insérée sous une plaque de corne amincie. Le tout est encadré par une marqueterie de nacre et d'ébène. La marqueterie avait subi des dommages qui ont été restaurés (clichés avant et après restauration). A l'arrière, il comporte des décalcomanies de scènes champêtres et de motifs floraux. Sur les côtés, plaquage d'ébène sans décoration.

Le soufflet comporte un pliage à 5 côtes. La face extérieure du soufflet est décorée de décalcomanies et de peintures. Dans le coin supérieur gauche on déchiffre la marque "PAJOT JEUNE A JENZAT". Elle est appliquée sur une zone noircie où l’on distingue des traces d’abrasion (probablement du papier de verre) et où l’on devine une marque effacée. A l’intérieur du soufflet, par l’orifice de sortie, on distingue une étiquette noircie à l’encre (sur laquelle devaient se trouver les coordonnées de Béchonnet et l’année de production). On peut supposer que l'instrument a été restauré par Pajot qui a apposé sa marque à cette occasion et a noirci l'étiquette dans le soufflet.

Afin d'empêcher le collapsus du raccord de soufflet, une spirale de fil de fer était placée à l'intérieur du conduit en cuir. Dans le même but, mais pour le col du sac, une "cornouille" de cuir était fixé sur le dessus du boîtier. Hormis celui de la poche, les cuirs employés sont tous teints et guillochés. Certaines filasses, rouges et enroulées spire contre spire, sont probablement d'origine, ce qui confirme la méticulosité de Joseph Béchonnet.

La poche d'origine comportait un bouffoir grossièrement taillé et ajusté approximativement (adjonction tardive, probablement non fonctionnelle). L'instrument est actuellement remonté sur une poche moderne.


Photographies et commentaire Fabrice Lenormand, association les Brayauds.






Musette Béchonnet Massoptier

Complète sauf petit bourdon (extérieur) manquant, bon état, pas de restauration apparente.
Tonalité de 15 pouces.
Boîtier : bois clair (érable ?), sur l’avant plaque de nacre avec gravure à la pointe sèche colorée vert et rouge, bordure de marqueterie nacre et ébène, ivoire ; fleurs peintes en vert et rouge sur les autres faces, tampon sur le côté gauche.
Tuyaux : ébène, bagues et viroles en os.
Soufflet face externe : entrelacs de motifs floraux combinant marqueterie, gravure à la pointe sèche et peinture rouge et vert ; au-dessus plaque de nacre gravée de la mention "Béchonnet" ; filet marqueté tout autour du soufflet. Sur la face interne du soufflet, le patronyme de Massoptier est gravé plusieurs fois, en capitales ou en rondes, de façon assez grossière. Massoptier est un patronyme de la région thiernoise.


Enquête et photos Fabrice Lenormand, association Les Brayauds






Musette Béchonnet
de Renom à Moureuille (63) en Combrailles

Complète sauf segment distal du grand bourdon manquant (fracture à la base du tenon du second segment). Bon état, mais quelques dommages causés par l'humidité.
Tonalité de 15 pouces.

Boîtier : bois clair, système à petit bourdon externe. Sur l'avant, chromo protégé par une plaque de corne (initialement brisée), encadrement marqueté d'ébène avec losanges de nacre et filets d'os (quelques pièces manquantes) ; sur les côtés, palissandre avec marqueterie reprenant les motifs du devant ; marque "BECHONNET" en haut du côté droit ; sur l'arrière, en haut, roses peintes en vert et rouge encadrées de trois marques "BECHONNET", "A-EFFIAT", "Puy-de-Dôme" ; sur l'arrière, en bas chromo protégé par une plaque de corne, encadré d'ébène (une pièce manquante). Ce boîtier a bénéficié récemment d'une restauration.

Soufflet face externe : bouquet de roses peintes en rouge et vert ; décalcomanie figurant un angelot (endommagée) ; marque au fer appliquée plusieurs fois avec peu de réussite (la marque complète a été appliquée sur une surface concave et le fer n'a marqué qu'aux bords, la marque " BECHONNET " est appliquée une fois à l'envers).

Tuyaux : ébène, bagues et viroles en ivoire. Le hautbois porte la marque "BECHONNET A-EFFIAT" mais le tampon "BECHONNET" a également été apposé à l'envers


Enquête Pierre Touret, Fabrice Lenormand et Christian Williams, association Les Brayauds.
Photos Fabrice Lenormand, association Les Brayauds.
Accueil Galeries d'images Musée virtuel Facteurs de cornemuses La Fraternelle Nouveautés Résidents Forum Liens Contact
Cornemuses du Centre Cornemuses écossaises Uilleann-pipes Uilleann-pipes Cornemuses du Centre Cornemuses écossaises